L'éco-tourisme au sein du parc

L'observation des animaux est devenue une composantes essentielle du produit éco-touristique qu'est le parc de Khnifiss. Dans le parc, les oiseaux sont les animaux les plus attrayants et presents avec de nombreux oiseaux d'eau rares et/ou remarquables. Le birdwatching est une activité phare et très prometteuse en terme d'attrait de visiteurs.

la lagune de Khnifiss, qui est un site Ramsar et un Site d'Intérêt Biologique et Ecologique de priorité 1 au niveau national. Le site du projet est caractérisé par l'existence d'une biodiversité importante menacée par le pâturage, la pêche artisanale et par des prévisions de forte croissance de l'activité touristique au cours des prochaines années à venir. Le projet est mis en place au niveau de la commune d'Akhfennir (1583 habitants) et plus particulièrement au niveau de la lagune de Naïla (population nomade estimée à 350 personnes).

Dans le cadre d'une convention, le PPI OSCAN d'Afrique et l'UICN soutiennent les projets de l'association à travers l'éveil et l'éducation avec pour but principal de concevoir les processus qui aident à créer des emplois, à améliorer des conditions environnementales, et à instruire la population locale sur des manières de stimuler leur bien-être économique. Un programme de financement par le PMF/FEM a permis de soutenir l'associaton dans sa démarche de conservation de la biodiversité et d'éco-tourisme en 2005.

La création des observatoires à oiseaux dans la lagune ont permis la réalisation d'actions de sensibilisation sur l'importance d'intégrer les oiseaux comme des indicateurs environnementale. En particulier pour le changement climatique, à l'aube de sa dégradation prévisible sur le milieu désertique du parc. Les observatoires permettent une compréhension plus globale des écosystèmes et le développement d'un savoir ornithologique et environnementale. De plus ils constituent une plate forme nationale d'information, d'échanges, de concertation et de coopération entre les ONGs œuvrant dans les domaines de l'Environnement et des zones humides.

Le lancement d'un circuit écotouristique saharien à pour but de consolider l'offre écotouristique autour des sentiers de randonnées grace à la création de ligne de transport en commun désertique qui est qujourd'hui très peu désservie. Ce circuit permettra l'observation des paysages diversifiés et panoramiques du parc national de Khnifiss tout en promouvant un tourisme durable stimuli par les attraits du territoire de la zone Sahara atlantique autour du triangle: Désert (dunes, Sebkhas), lagune (oiseaux, pêche) et patrimoine socio- culturel (art/tradition sahraouis, vie de nomades, cuisine). Pour ce projet l'ensemble du territoire doit etre en cohérence avec les enjeux de l'écotourisme tout en encourageant le développement des services touristiques locaux via l'évolution et l'émergence des offres de qualités.

Le projet se base sur une philosophie intégrée en partenariat avec la population locale. C'est la cible du projet avec la création de postes d'emploi pour les jeunes de la région ainsi que leur formation aux métiers du tourisme responsible. Le projet est en coordination avec le reseau association Khnifiss qui est un noyau du commerce équitable dans la zone et pôle d'attraction d‘un tourisme responsable et solidaire.

Dans cette optique l'association Khnifiss a mis en place des circuits dans les différentes parties du parc. Afin de découvrir l'intégralité du site sans interférer avec la biodiversié environnante.